Affaire Coadout : Communauté de Communes Juge et Parti !

Edit 15/10/13 : voir le dossier de l’affaire Coadout

En date du 04 novembre 2011 Laura signait un bail d’habitation pour une maison à Coadout avec Guingamp Habitat. Après plusieurs lettres avec AR et ne voyant pas évoluer la situation Laura se rapprocha de l’Adil. L’Adil lui conseilla de faire venir un expert (360€ pour son diagnostic de l’état de décence). N’ayant pas les moyens de faire ressortir ses droits, Laura s’est adressée à Alchi. Alchi assure désormais la défense de ses droits . Alchi demande ce jour l’intervention de l’Agence Régionale de Santé.

Madame Ziegler, Conseillère Municipale, Présidente de Guingamp Habitat, Vice Présidente de la Communauté de Communes chargée de l’habitat membre de fait du Comité de Lutte Contre l’Habitat Indigne se trouve dans une situation des plus scabreuse, sachant quelle ne pourra pas défendre les droits de Laura comme il se doit. Elle se trouve dans la position de Juge et Parti. Le conflit d’intérêt est évident.

Ce comité de lutte contre l’habitat  indigne ne peut pas prétendre défendre tous les locataires puisque sont exclus  les locataires dont le bailleur est Guingamp Habitat. Une fois de plus ce comité a été créé à la va vite à six mois des municipales, ce comité au rabais exclu plus de 1600 locataires sur Guingamp et son agglomération. Ce comité n’est là que pour servir les intérêts de la municipalité et ses élus, tout cela comme à l’accoutumée payé par les contribuables costarmoricains. Nous allons remettre ce dossier à toute l’opposition guingampaise.

Honteux, scandaleux, innommable! Nous demandons que Madame Ziegler démissionne de l’un des deux postes. Au moins ce comité pourra défendre  les intérêts de tous les locataires. En aucun cas elle ne peut-être juge et parti. Une fois de plus on se rend compte que les droits du locataire sont bafoués avec la bénédiction de tous les politiques du département, de toutes les associations complaisantes qui ne sont là que pour pomper du Fric et malheureusement la Fondation Abbé Pierre qui signe un chèque en blanc.

L’association Alchi demande que  le département soit classé en zone prioritaire pour la lutte contre l’habitat indigne, département de non droit pour les locataires les plus démunis. Nous demandons la création d’une commission d’enquête parlementaire. Nous allons renouveler ces demandes à M. Le Sous-Préfet qui nous reçoit début novembre.

Alchi ne laissera pas faire.

Une réflexion au sujet de « Affaire Coadout : Communauté de Communes Juge et Parti ! »

  1. Il est inadmissible d’être juge et parti surtout quand on est élu(e) de la république. En effet, il n’est pas possible de défendre l’intérêt public et, en même temps, de se faire l’avocat d’intérêts partisans. En d’autres termes, pour être plus explicite, un(e) élu(e) ne peut jouer sur plusieurs tableaux et a un devoir irréprochable d’impartialité et de loyauté républicaine envers la population toute entière (celle qui l’a élu(e) autant que celle qui ne l’a pas élu(e).) Cela est le fondement de la déontologie républicaine(pour les utopistes qui croiraient encore à l’honnêteté de nos élu(e)s.

Laisser un commentaire