Demande d’asile politique

Vous trouverez ci-dessous le courrier que nous avons remis officiellement à Bernard Hamon, président de la Communauté de Communes du Pays de Guingamp, sous forme de demande d’asile politique pour essayer d’avoir un local pour mettre en place une permanence à Guingamp. Nous n’avons pour l’instant pas de réponse, mais nous savons que Philippe Le Goff, maire de Guingamp, ne peut plus nous voir ni entendre parler de nous. Nous avons le regret de l’informer que c’est loin d’être terminé !

Monsieur le Président,

Ressortissante du Pays de Guingamp, l’association ALCHI a l’honneur de solliciter votre bienveillance afin que nous puissions bénéficier du droit à l’asile politique sur la Communauté de Communes du Pays de Guingamp.

Comme vous le savez, l’association connaît actuellement une guerre ouverte sans précédent contre les marchands de sommeil et loueurs de taudis, soutenue indirectement par le laisser-faire de la municipalité de Guingamp. Les opposants au régime en place comme nous, sont méprisés et n’obtiennent aucun soutien de leur part quand ce ne sont pas des sarcasmes ou l’envoi de la maréchaussée.

Dans ces conditions, nous avons provisoirement trouvé refuge au bar-tabac Le Styvel, rue des Ponts-Saint-Michel à Guingamp.

N’ayant pas d’autres solutions, nous vous demandons votre aide pour obtenir une permanence digne de notre lutte entamée maintenant depuis plus de trois ans.

Dans le profond espoir d’une réponse positive, nous vous prions de croire, Monsieur le Président, à nos salutations les plus respectueuses.

Bureau de l’association ALCHI

Laisser un commentaire