Appel aux dons

Alchi est une association qui dérange car elle met en cause toutes les parties prenantes dans une affaire. Nous ne touchons donc aucune subvention de qui que ce soit (Conseil Général, communautés de communes, communes, autres associations, etc.). Mais ce combat ne se fait pas sans moyen car les démarches administratives et judiciaires ont un coût. Malheureusement, les dossiers ne cessent de se multiplier. Le financement actuel d’Alchi se fait uniquement grâce à des dons.

Alchi souhaite envoyer le dossier des caves devant le tribunal correctionnel, ce qui a un coût, et vient de récupérer un dossier aussi grave que celui des caves. Nous faisons donc appel à vous pour mener à bien ces actions. Pour chaque don Alchi fera un reçu, c’est aussi déductible des impôts.

Si vous voulez faire un don, merci d’envoyer un chèque à l’ordre d’ALCHI et à l’adresse suivante :

Association ALCHI
10 chemin des capucins
22200 Pabu

Merci à ceux qui pourront nous soutenir, même par de petites sommes : les petits ruisseaux font de grandes rivières !

Les caves au tribunal d’instance

Ce jour, Alchi a accompagné Sylvie (la plaignante dans l’affaire des caves de Saint-Brieuc) au Tribunal d’Instance de Saint-Brieuc.

Vous pouvez retrouver l’interview d’Alchi dans le journal d’Armor TV du 23 septembre 2013 (premier reportage).

Ci-dessous l’extrait ne contenant que l’interview d’Alchi.


Extrait journal Armor TV du 23/09/2013 par asso-alchi

Edito Septembre-Octobre 2013

Statuts de l’association ALCHI déposés à la Sous- Préfecture de Guingamp le 24 Juin 2011 par : Christian LOYER, Jean-Pierre GUILLOU, Yannick BOUZA et Jean-Luc GALONNIER.

« Il n’y aura aucun arrangement, aucune négociation, aucun compromis avec les marchands de sommeil et loueurs de Taudis ». Ecrit et signé par le Bureau Historique de l’association ALCHI composé de Christian LOYER Président (actuellement Président d’Honneur), Jean-Pierre GUILLOU Secrétaire (décédé), Yannick Bouza Trésorier (actuellement Secrétaire) et Jean-Luc GALONNIER Négociateur toujours en fonction.

Lire la suite